INFLUENZA AVIAIRE : PASSAGE AU RISQUE ÉLEVÉ

RELÈVEMENT DU RISQUE VIS-À-VIS DE L'INFLUENZA AVIAIRE

Catégorie : Santé

Publié le

Le nombre de foyers d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) continue de progresser en France et en Europe dans les élevages
professionnels (49 cas en France depuis le 1 er août) et dans les bassecours et la faune sauvage. Notre région est concernée avec des foyers
qui ont été traités dans l'Ain, l'Ardèche, la Loire et l'Allier.

Face à ce contexte de progression du virus et de reprise des migrations des oiseaux sauvages, Marc FESNEAU, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, a pris la décision de relever le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l'IAHP de « modéré » à « élevé » sur le territoire métropolitain.

Des mesures de prévention renforcées s'appliquent afin de protéger les élevages :
- mise à l'abri des volailles des élevages commerciaux (professionnels) et la claustration ou mise sous filet des basses-cours
- interdiction de l'organisation de rassemblements des volailles
- conditions renforcées de biosécurité pour le transport, l'introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l'utilisation d'appelants
- interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France jusqu'au 31 mars
- vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Certaines dérogations peuvent être sollicitées par les professionnels auprès de la direction.

Communiqué de presse de la préfecture de l'Isère
Arrêté du Journal Officiel
Mesures de biosécurité

Direction Départementale des Populations